Interview de William Ballue

Invest in Bordeaux – Interview de William Ballue

 

Agence de développement économique et de promotion des investissements, Invest In Bordeaux accompagne les entreprises dans leur projet d’installation.
Bordeaux Métropole à interrogé William Ballue, directeur général d’Invest in Bordeaux.

 

Sur quelles évolutions travaillent-ils ?

 

” Nous détectons et accompagnons des projets portés par des entreprises, qu’il s’agisse d’extensions de sites existants, d’implantations d’activités nouvelles ou de relocalisation d’activités préexistantes. Notre nouvelle feuille de route intègre un premier enjeu très important qui est le développement économique des territoires girondins situés hors de la métropole […]. Nous devons recréer des pôles de développement local en Gironde et ce rééquilibrage aura des effets bénéfiques pour la métropole. Le rôle d’Invest In Bordeaux est d’accompagner ces territoires par du conseil, de l’apport d’ingénierie et de la mise en réseau des acteurs…”

 

Qu’est-ce que la notion d’impact ?

 

“[…] il s’agit du deuxième axe important de notre feuille de route. La notion d’impact implique le passage d’une logique quantitative à une attractivité économique choisie, notamment par un ciblage des activités et une modulation de notre accompagnement. Ces questions sont au cœur des réflexions d’autres métropoles comme Lyon et Nantes avec lesquelles nous sommes en relation, ainsi qu’avec le CNER (Fédération des agences d’attractivité, de développement et d’innovation). L’idée est de quantifier les impacts des projets, qu’ils soient territoriaux, environnementaux, socio-économiques, en définissant de nouveaux indicateurs de performance, tels que l’empreinte carbone, l’intégration dans les filières locales, les flux logistiques…”

 

Quelles sont les marges de progression de l’économie métropolitaine ?

 

“Nous vivons une période de transition. Jusqu’ici, la déconcentration des fonctions sièges franciliennes en province constituait un flux naturel. Ces dernières années, ce phénomène s’est d’ailleurs accru et de très grands noms ont choisi de venir s’implanter à Bordeaux. Les entreprises privilégient encore très souvent les zones urbaines pour leurs salariés mais si les territoires construisent des offres attractives, des perspectives peuvent s’ouvrir. Ce qui nous a fait défaut en 2021, ce sont les grandes implantations dans le tertiaire. La demande évolue avec le développement du télétravail ou du flex office et les chiffres de l’Observatoire de l’immobilier d’entreprise de Bordeaux Métropole montrent une diminution des transactions au-dessus de 1000 m² de bureaux. On observe également de grandes tensions sur les fonciers économiques en raison de leur rareté mais aussi de la complexité normative et règlementaire, qui implique des études environnementales souvent très longues. Nous avons aujourd’hui plusieurs projets industriels orphelins de solutions foncières, alors qu’il y a une recrudescence des projets dans des secteurs hautement technologiques. […] D’où l’importance de mener des réflexions sur le recyclage de friches industrielles.”

 

Vous voulez découvrir plus d’actualités proche de chez vous ?
👉Rendez-vous sur notre page Actualités de l’écosystème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire